Ma main au feu

07 novembre 2019

En savoir plus sur les vins étrangers

Si je peux choisir un bon vin français les yeux fermés, j'ai beaucoup plus de difficultés quand il s'agit d'un vin étranger. Et je comprends enfin pourquoi : c'est que l'étiquetage de ce dernier n'a rien à voir avec le nôtre. Je l'ai découvert le week-end dernier, pendant un cours d'oenologie. Le formateur nous a fait découvrir les vins non-européens, et notamment les leur étiquetage très particulier. Nous avons certes créé le principe consistant à nommer un vin selon son lieu d'origine, mais il n'en ont pas pour autant l'apanage de cet usage. Des vins conçus ailleurs qu’en Europe prennent eux aussi leur nom ainsi, la plupart du temps grâce à un nom de lieu. L’utilisation d'une appellation d’origine dans les nouvelles régions viticoles se distinguent toutefois certaines différences notables. Chaque fois que vous examinez un vin provenant d'Afrique du Sud, il est préférable de considérer soigneusement l’étiquette pour en vérifier l’origine. Parce qu'à l'inverse du modèle français, c'est le cépage qui est important. Il faut savoir que les noms des lieux sont clairement plus exact en Europe qu'ailleurs dans le monde. Par exemple, lorsque l'étiquette d'un vin américain vous avise qu'il est issu de Sonoma Valley, par exemple, cela aura peut-être pour vous quelque chose si vous y avez vous-même visité l'endroit. Mais, pour ce qui est du vin, le fait qu'il vienne de San Francisco dit seulement que 85 % des raisins viennent d'une province limitée comme étant la région viticole de Sonoma Valley. Cette appellation ne détermine nullement le type de vin qui est produit, alors que c’est le cas pour un nom européen. Une appellation d'origine telle que Californie n'a aucune valeur. La Californie  est un État gigantesque et les raisins peuvent donc pousser dans des régions très contrastées. Il en va de même pour tous les vins chiliens, qui décrivent le plus souvent des zones trois plus importantes que n'importe quel pays d'Europe ! J'ai bien apprécié ce cours d'oenologielà-bas. Tenez, je vous mets en lien le site par lequel je suis passé, si vous souhaitez découvrir les vins étrangers. Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de ce cours d'oenologie à Bordeaux.

Posté par clemarn à 16:29 - Permalien [#]


08 octobre 2019

Aggraver le Brexit pour faire peur aux autres pays

Alors que le Royaume-Uni se trouve à un tournant de son histoire, Florian Philippot mange un fish and chips dans un restaurant de la rue de Vaugirard. Celui qui est encore l'éminence grise du Front national a invité Marine Le Pen et une quarantaine de militants à suivre avec lui les résultats du référendum sur le maintien ou non de la Grande-Bretagne dans l'Union européenne. L'actuel président des Patriotes dit se souvenir d'une soirée « très sympa ». Cette même nuit, Jean-Louis Bourlanges n'a pas l'esprit tranquille. Europhile convaincu, il craint un retournement de situation après la diffusion, la veille, d'un sondage rassurant pour les partisans du « Remain ». À 4 heures du matin, le proche de François Bayrou, devenu depuis député du MoDem, allume sa radio et découvre, consterné, l'issue de la consultation populaire : nos voisins d'outre-Manche ont fait le choix du Brexit. Lire notre article au lendemain de la décision britannique Europe : l'audace ou la décadence Le tonitruant référendum britannique a d'emblée suscité l'intérêt, mêlé d'excitation ou d'inquiétude, du personnel politique français. Comme s'il pressentait que ce scrutin, aux conséquences majeures sur le destin du Royaume-Uni et de l'Union européenne, allait aussi infléchir le cours du débat politique national. Deux ans plus tard, alors que la mise en œuvre du divorce avec l'UE se révèle un véritable casse-tête et menace la majorité de la Première ministre Theresa May, les positions des uns et des autres n'ont pas sensiblement évolué. Les partisans d'une sortie saluent toujours une décision salutaire, dont ils minimisent les conséquences politiques, économiques et financières, de la chute de la livre sterling au casse-tête de la frontière irlandaise, en passant par le gel des investissements d'Airbus. Florian Philippot se félicite de la résistance du Royaume-Uni depuis la victoire du « Leave ». Le défenseur du Frexit parie que ce « moment fondateur » ouvrira la voie à d'autres sorties de l'Union. « L'Angleterre ne s'est jamais aussi bien portée », ose quant à lui Nicolas Dupont-Aignan, qui juge la vie politique française toujours marquée par le « déni de l'effondrement » de l'UE. À l'inverse, les remainers hexagonaux voient dans les incertitudes provoquées par le Brexit (qui devrait être effectif le 29 mars 2019) la justification de leurs mises en garde. Pour le député européen et ancien ministre des Finances Jean Arthuis, le spectacle offert par les Britanniques montre surtout la « résilience de l'UE », avec laquelle il n'est pas si simple de rompre. « Le Brexit a calmé tous les frexiters ! » jubile-t-il. « Les hésitations de Marine Le Pen sur la question de l'euro ont nui à sa crédibilité économique » Si, en apparence, rien n'a changé, la décision des Britanniques aura fait bouger les lignes du débat français sur l'Union. Une influence qui s'est manifestée lors de la dernière présidentielle. La consultation populaire décidée par David Cameron a un temps semblé donner des ailes au FN, partisan d'un Frexit. L'inverse s'est finalement produit, puisque les hésitations de Marine Le Pen sur la question de l'euro, dans l'entre-deux-tours, ont nui à sa crédibilité économique... La députée, qui plaide aujourd'hui pour une « Europe des nations », ne fait plus de la sortie de l'euro un préalable. Quant aux accents pro-européens d'Emmanuel Macron, ils ne datent évidemment pas du mois de juin 2016. Le tremblement de terre provoqué par le vote des Britanniques a toutefois donné à son plaidoyer une forme d'« urgence » supplémentaire, estime Marielle de Sarnez. « Ce début de délitement européen l'a peut-être aidé à convaincre », ajoute la centriste, vice-présidente d'une mission parlementaire sur le suivi des négociations liées au Brexit. Le coup de tonnerre du Brexit a ainsi contribué à une inflexion des discours sur l'Europe. « Le référendum a eu un impact sur le débat public : il a montré que le statu quo n'était pas suffisant », relève Alexandre Holroyd, député (LREM) des Français établis en Europe du Nord et président du groupe d'amitié France-Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord. L'élu prend pour exemple la réforme de la directive sur le travail détaché, qui, en favorisant la lutte contre le dumping social, illustre la thématique macronienne de « l'Europe qui protège ». Le Brexit aura aussi fait naître des vocations. « C'est un des résultats électoraux qui m'ont le plus touché. Au réveil, cela a été terrible », confie Holroyd, né de parents franco-britanniques. En septembre 2016, ce diplômé du King's College de Londres démissionne de son cabinet de conseil et s'engage pleinement au sein d'En marche !, où il décroche son investiture pour les législatives. Une victoire à la Pyrrhus ? Le scrutin aura ainsi agi comme un révélateur des clivages qui traversent l'opinion publique et le personnel politique sur la question européenne. Ses conséquences à long terme pourraient être paradoxales. Selon Jérôme Fourquet, de l'Ifop, la difficile mise en œuvre du Brexit rend l'option d'un Frexit (souhaitée par 30 % des sondés) moins plausible. Mais elle attise aussi, en parallèle, le désarroi et la colère des eurosceptiques, qui craignent que la décision démocratique ne soit pas respectée. Loin d'être triomphant et enthousiaste, le discours pro-européen se fait désormais résigné et rationnel. « Il s'agit peut-être d'une victoire à la Pyrrhus pour les défenseurs de l'Europe », prévient l'analyste. Les élections européennes de 2019 seront-elles l'occasion de confirmer cette mise en garde ? Le départ de 73 eurodéputés britanniques souvent contestataires, à l'image de l'ancien dirigeant du Ukip Nigel Farage, « affaiblira les anti-européens », prédit Jean-Louis Bourlanges. Vingt-sept des sièges vacants seront répartis entre quatorze pays, dont la France, tandis que les autres seront supprimés. À en croire le député MoDem, les répercussions du Brexit ne constitueront pas une variable essentielle du scrutin, qui risque de déboucher sur un Parlement « assez complexe », marqué par le renforcement de l'extrême gauche et des centristes, l'affaiblissement des socialistes et la perte d'influence du PPE (Parti populaire européen, conservateur). Depuis le 23 juin 2016, le Royaume-Uni s'est transformé en un champ d'exploration pour les parlementaires français. Dans le cadre de leur mission sur le Brexit, les députés se sont rendus au palais de Westminster pour y échanger avec leurs homologues d'outre-Manche. « À Londres, ils sont complètement paumés ! » soupire Jean-Louis Bourlanges. La délégation s'est également déplacée en Irlande, un territoire crucial pour la suite des négociations puisqu'un « Brexit dur » conduirait au rétablissement d'une frontière avec l'Irlande du Nord, au risque de raviver les tensions. Philippot, de plus en plus isolé avec sa micro-formation politique, assure, pour sa part, être toujours en contact avec Nigel Farage. L'apôtre du « Leave » l'a encouragé à faire preuve de ténacité. Une conversation franco-britannique qui apparaît, au fond, très européenne...

Posté par clemarn à 13:40 - Permalien [#]

21 septembre 2019

Sentir bon

Garder vous-même, vos animaux de compagnie et votre maison à l'abri de toutes sortes de mauvaises odeurs n'est pas une tâche facile et nécessite l'utilisation d'un éliminateur d'odeurs très puissant.  Vous ne croirez pas combien de temps ces odeurs peuvent rester Il peut être difficile pour vous de croire, mais ces odeurs peuvent rester dans votre maison pendant des jours et cela vous poussera à lutter pour trouver des moyens de vous débarrasser de cette odeur terrible. Pire encore, ces odeurs peuvent durer des semaines et même parfois devenir permanentes. Ensuite, vous auriez du mal à vous en débarrasser.  Comment est-il possible pour vous de vous débarrasser de ces odeurs nauséabondes? Il est nécessaire que vous preniez différentes mesures. Avant tout, vous devez vérifier et vous assurer qu'il y a des taches ou d'où viennent ces horribles odeurs. Si vous avez des animaux domestiques dans la maison qui sont responsables de la création de ces taches en urinant, par exemple, alors, à moins que vous ne preniez des mesures immédiates et ne vous débarrassiez pas de ces odeurs affreuses, votre animal de compagnie retournera au même endroit où il se trouve. l'odeur vient d'uriner et là encore une fois.  Il est donc essentiel que vous obteniez le bon éliminateur d'odeurs et que trop rapidement Mais avant de vous procurer un désodorisant quelconque, vous devez commencer par nettoyer la zone d'où provient l'odeur. Il est extrêmement bénéfique pour vous de le faire immédiatement car plus vous quitterez la région, plus il sera difficile de nettoyer la région plus tard. Ainsi, dès que vous remarquez l'odeur, commencez à vous en débarrasser rapidement.  Lorsque votre animal de compagnie a quitté son odeur, vous pouvez vous en débarrasser en utilisant l'un des nombreux neutralisants d'odeurs qui sont très faciles à obtenir en ligne ou même dans votre magasin le plus proche. Le gros avantage de l'utilisation d'un tel désodorisant est qu'il élimine l'odeur sans la remplacer par un autre type d'odeur. Ainsi, comme il n'y a pas d'autre parfum masquant l'odeur qui vous troublait, vous seriez immédiatement en mesure de dire l'efficacité du produit que vous utilisez pour vous débarrasser de cette odeur désagréable.  Obtenez le meilleur éliminateur d'odeurs sans vous soucier des odeurs indésirables Il existe de nombreux désodorisants qui laissent leurs propres odeurs, comme la pomme sauvage, le lilas, les agrumes et bien d'autres. Ceux-ci semblent sentir bon pendant un certain temps. Mais après un certain temps, vos invités et vous en auriez marre du même vieux parfum.  De plus, il y a des gens qui sont allergiques à divers parfums. Il est donc conseillé de prendre une substance qui ne laisse aucune odeur, à moins bien sûr que votre famille, vos amis ou vos amis préfèrent avoir une odeur particulière qui persiste dans votre maison toute la journée et toute la nuit. Quel que soit votre choix, lors de la suppression des mauvaises odeurs, veillez à prendre des mesures immédiates et à vous procurer le bon éliminateur d'odeurs. Pour plus d'informations, je vous recommande la lecture du blog sur cette session pour créer son parfum à Paris qui est très bien fait sur le sujet.  

Posté par clemarn à 09:10 - Permalien [#]

07 juillet 2019

De la chimie au naturel

La version artificielle de nootkatone est en fait également composée d’oranges, mais elle utilise des produits chimiques pour ajouter de l’oxygène - et ne produit pas vraiment beaucoup de matériel utile. «Ce n’est pas un processus formidable… il a un rendement assez faible», déclare King. Une autre tactique utilise des microbes pour extraire le goût naturel. Les levures ont été utilisées pour fabriquer la vanilline, le composé aromatique de la vanille. Ginkgo Bioworks, basé à Boston, travaille également à l’ingénierie de minuscules champignons pour produire différents composés lorsqu’ils effectuent une fermentation afin de créer de l’énergie. Ils incitent la levure à fabriquer des composés appelés lactones, qui jouent un rôle dans toutes sortes d’arômes, au lieu de sous-produits plus connus de la fermentation comme l’alcool. Ils identifient également les enzymes que les plantes utilisent pour fabriquer l’huile de rose et font travailler les levures pour les produire. L'utilisation d'enzymes et de microbes présente quelques avantages par rapport à la récolte directe à la nature. «Avec les produits agricoles, il peut y avoir sécheresse, maladie», déclare Laura Stone, ingénieur de test chez Ginkgo Bioworks. “Un processus de fermentation industrielle… peut être plus consistant d'une année à l'autre.” Cela pourrait rendre les composés rares comme l'ambre gris - un ingrédient de parfum prisé qui se trouve être également un vomi de cachalot chassé des plages - plus accessible. De plus, les microbes comme les levures sont pratiques car ils peuvent se répliquer, dit Stone. Ginkgo Bioworks Les levures de synthèse peuvent produire des odeurs et des arômes naturels en tant que sous-produits de la fermentation. Et parfois, utiliser la biologie pour créer des arômes peut être plus efficace que la voie artificielle. «Selon la complexité de la molécule que vous souhaitez fabriquer, cela deviendra une méthode de synthèse de plus en plus difficile», explique Stone. «Une synthèse biologique peut être compliquée, mais comme vous disposez de cette richesse en catalyseurs et enzymes biologiques, vous pouvez parfois obtenir des réactions plus efficaces et plus productives.» L'utilisation de microbes ou d'enzymes peut également donner aux parfumeurs un contrôle précis sur un parfum. «Pour les parfums et les arômes, il existe aussi des opportunités où Les procédés enzymatiques / biotechnologiques constitueront un mélange unique de molécules qui constitueront un ingrédient intéressant et feront des choses pour lesquelles la synthèse chimique n’est pas bonne », a déclaré Christina Agapakis, directrice de la création chez Gingko Bioworks, dans un courriel. "Clearwood, par exemple, est un patchouli cultivé qui est un mélange d'un tas de différents composés de la plante, tous produits ... dans la levure." Alors, quelle méthode est la meilleure? Cela dépend du parfum ou de la saveur en question et de la façon dont il sera utilisé. Mais que vous obteniez le composé à partir d’un microbe, d’un fruit ou d’une source artificielle, les scientifiques peuvent le transformer en un produit à la fois sûr et savoureux. Pour en savoir davantage, allez sur le site spécialisé de cette session pour créer son parfum à Grasse.

parfum2

Posté par clemarn à 08:51 - Permalien [#]

04 juillet 2019

Conspirations démocrates

Wikileaks a un record de 10 ans de ne jamais publier un seul document falsifié, et n'est pas connecté à la Russie. Tout ce qu'ils ont publié sont les courriels de Hillary Clinton et de son personnel de campagne. Vous avez eu l'occasion de regarder par la fenêtre la campagne Hillary Clinton, mais vous ne l'avez pas fait. En ignorant les fuites, vous avez ignoré la réalité. En n'écoutant pas vos compatriotes américains, en les accusant d'être des «théoriciens du complot» et en faisant confiance aux médias institutionnels, vous avez ignoré la réalité. En ne suivant que les autres libéraux sur les médias sociaux et en ne lisant que des nouvelles des entreprises ou des organisations libérales, ignorant encore une fois la réalité. Quand Hillary Clinton a été surprise en train de truquer la primaire contre Bernie Sanders, les démocrates l'ont nommée de toute façon, ils ont ignoré la réalité. Chacun s'isolait simplement dans sa propre chambre d'écho en ignorant tout ce qui se trouvait en dehors de sa bulle. Les médias nous ont menti à propos de tout Si vous suiviez mon compte Twitter ou Facebook lors de cette élection de 2016, vous auriez probablement pensé que j'étais un partisan de Trump. Cependant, je suis un ancien démocrate inscrit, un partisan de Bernie et je me considère comme un libertaire progressiste. C'était la première fois que je votais pour un troisième parti, mais mon deuxième choix était Trump. Je ne pouvais tout simplement pas voter pour Hillary Clinton en raison de la mauvaise gestion d'informations classifiées et du vol de la candidature par le choix du peuple, Bernie Sanders. Hillary n'aurait jamais dû être nommée en premier lieu. Le premier indice était quand elle était sous enquête du FBI, et le second quand elle avait truqué les élections primaires. Dans le but d'informer mes amis, ma famille et mes adeptes, j'ai posté des dizaines, voire des centaines de courriers électroniques de Wikileaks, et tweeté une nouvelle tout autant que la nouvelle libérale. Je l'ai fait parce que la plupart de mes partisans sont des libéraux et j'ai réalisé qu'ils vivaient tous dans une chambre d'écho sur les médias sociaux, où ils n'étaient pas exposés à des opinions ou des informations divergentes. Les libéraux ont pour la plupart refusé de faire cela. Ils ne comprenaient pas pourquoi je partageais des choses qui les mettaient mal à l'aise, mais ils savent maintenant pourquoi. Ironiquement, les partisans de Trump m'ont beaucoup plus soutenu dans leur tentative de dire la vérité aux démocrates. Je ne m'attendais pas à ça. J'ai pris sur moi de comprendre Trump et ses partisans. Ce que j'ai trouvé, c'est des millions de grands Américains qui avaient été privés de leurs droits, des gens normaux comme vous et moi, qui n'avons pas récupéré de la Grande Récession. Ils sont furieux contre Obama Care, des guerres sans fin, des accords commerciaux qui ont tué des emplois, des taxes plus élevées, une économie truquée et ils ne se trompent pas. Si les démocrates avaient pris au sérieux les préoccupations de l'Américain moyen, en particulier celles des Millénaire, ils se seraient vite rendu compte que Hillary Clinton n'était pas le candidat idéal pour le parti démocrate en 2016. Bernie Sanders aurait battu Trump Je crois à 100% que Bernie Sanders aurait pu créer une révolution politique pour battre Trump, mais au lieu de cela, nous obtenons la révolution de Trump. Si Hillary Clinton n'a pas remporté cette élection, c'est parce qu'elle n'aurait jamais dû être nommée. Il y avait un meilleur choix. Les démocrates ont laissé Hillary détourner le DNC et utiliser son argent d'entreprise pour pousser tout le monde autour. Pendant ce temps, elle a utilisé Correct The Record pour empoisonner l'esprit des internautes en s'isolant avec des trolls Hillary rémunérés. Si les démocrates avaient prêté attention aux fuites, ils auraient vu la montagne de preuves qui a révélé au monde qu'Hillary avait truqué les primaires contre Bernie Sanders et avait illégalement assuré la coordination avec des Super PAC comme CTR. Elle aurait dû être disqualifiée. Les preuves sont sur Wikileaks.org. Pendant ce temps, les médias et les médias sociaux ont gardé tout le monde ignorant et isolé des opinions divergentes. Ils nous ont menti, nous ont manipulés et nous ont fait penser que le reste du pays était d'accord avec nous, alors qu'ils ne l'ont pas fait. Ils ont utilisé leur position d'autorité pour nous induire en erreur en leur faisant croire à une fausse réalité, à une propagande. C'est le problème avec les États-Unis d'aujourd'hui, la technologie censée nous rapprocher nous a en fait isolés dans des chambres d'écho et nous a davantage éloignés. Obtenir des nouvelles de vos amis est une erreur logique, vous devez connaître vos ennemis et vous rendre compte qu'ils ne sont pas si différents de vous. Il y a de bonnes nouvelles Bien que vous ne fassiez pas attention, Trump est en réalité un ancien démocrate. Si vous étudiez ses valeurs réelles, il a beaucoup plus en commun avec les valeurs traditionnelles modérées ou libérales qu'un conservateur traditionnel. En fait, Trump pourrait même être plus libéral que Hillary Clinton sur plusieurs questions. Les médias ont empêché toute discussion sur les valeurs et se sont concentrés sur la rhétorique et la propagande. Ainsi, la plupart des Américains qui ont immédiatement cédé à ce que les médias et la campagne de Clinton leur avaient dit ne prenaient jamais le temps de faire connaissance avec Donald Trump. Ils ont juste regardé les blagues sur SNL et les médias d'entreprise à l'aveuglette, sans tenir compte d'autres sources. Bien que je sois encore incertain à propos de Trump moi-même, nous savons au moins politiquement qu'il est en réalité un démocrate de New York à l'usure républicaine (c'est pourquoi l'establishment républicain l'a rejeté). Vous devez également considérer que Donald Trump vient de renverser un groupe d'élites politiques qui dirigent ce pays depuis des décennies. Il vient de battre à lui seul l'establishment politique. Peu importe ce que vous pensez de lui personnellement, il vient d'accomplir quelque chose d'historique pour devenir notre président. En fin de compte, c'est une occasion d'apprendre, de grandir et d'envisager une autre vision du monde. Ceci est un appel de réveil pour sortir des espaces sûrs, de la pensée politiquement correcte, briser les chambres d'écho et vous mettre au défi de considérer l'autre côté de la barrière. C'est une occasion de tendre la main et d'apprendre vraiment à se comprendre. Nous devons tous nous unir pour résoudre tout problème réel avec notre pays au cours des quatre prochaines années. Cette élection était une leçon pour considérer toutes les idées de la même manière, quelle que soit l'autorité établie.

Posté par clemarn à 08:37 - Permalien [#]


07 mai 2019

Le Mont St Michel en hélicoptère

Il y a quelques jours, ma femme et moi avons réalisé un vol en hélicoptère à l'aérodrome. Et je ne risque pas d'oublier cette expérience de sitôt. A vrai dire, je commence à les collectionner, ces expériences hors norme. La vie est vraiment une chose mystérieuse. Il n'y a encore pas si longtemps, j'avais une vie parfaitement régulée. Il a fallu qu'un drame familial vienne tout bouleverser. Je me suis aperçu que le quotidien ne faisait pas tout. Je crois que pour bien vivre sa vie, il faut commencer par la voir depuis la fin. . Ce qui remplit une vie, ce n'est pas tant le quotidien que par les souvenirs. Et ce dont on se rappelle, se créent à partir de tous ces instants incomparables, toutes ces événements qui marquent une existence. Votre femme qui dit oui sur l'autel. Le stress dans l'attente de votre premier enfant. La disparition de votre soeur. Ce jour où votre voiture a fait un tonneau sur l'autoroute et où vous en êtes sorti presque indemne. Cette nouvelle nuit à la maternité. Cet après-midi d'automne où vous avez découvert la Terre depuis les airs... Ce sont tous ces instants qui font la différence. Les gadgets dernier cri nous apportent bien moins. Il est peut-être utile de rappeler nous n'emmènerons pas notre Iphone et notre canapé de luxe au paradis. Les souvenirs sont tout ce que l'on gardera de notre vie terrestre. Alors autant en avoir autant qu'on peut... Voilà le site par lequel je suis passé pour ce vol, pour ceux à qui j'aurais donné des idées. Je vous invite à essayer, mais veillez à ne pas le faire avec une personne qui ne supporte pas l'altitude, tout de même. Parce que je peux vous garantir que jusqu'à l'atterrissage, ma femme a tenu à me faire savoir qu'elle y allait mais qu'elle avait peur.Je vous laisse le lien vers le site spécialiste de cette expérience de baptême en hélicoptère au Mont Saint Michel.

Posté par clemarn à 09:26 - Permalien [#]

02 mai 2019

Une femme de gauche

Femme de gauche, elle a pris sa carte au PS en 1983, au temps des premiers revers électoraux, et est devenue macroniste par raccroc après l’éviction de François Bayrou. Elle s’agace quand on lui demande si elle est à l’aise avec les lois votées à l’été, lesquelles font entrer nombre de dispositions de l’état d’urgence dans le droit commun. Comment se sent-elle dans un ministère difficile ? «Bien. Je ne suis pas sûre de réussir, mais j’ai l’espoir d’y parvenir. J’y travaille.» En confiance ? Le dos retrouve sa rectitude, et ses yeux (bleus) vous fixent : «Je ne me demande pas chaque matin si j’ai la confiance du président de la République et du Premier ministre. Je peux dire une chose : ils sont respectueux de mon travail, et ça, c’est important. Pour le reste…» Voilà, c’est dit, sans minauderies, peut-être avec un peu de gaucherie, mais le travail l’attend. Elle se lève et se dirige vers son bureau, pressée de s’y remettre. Si elle ne connaissait pas Emmanuel Macron avant de devenir ministre, la garde des Sceaux cultive l’efficacité macroniste avec droiture. C’est peut-être cela la rupture avec les rondeurs épiscopales d’avant, celles d’un Bayrou, ou d’un Hollande. 15 juin 1955 Naissance à Paris. Mars 2010 Vice-présidente de Midi-Pyrénées.

Posté par clemarn à 17:05 - Permalien [#]

09 mars 2019

Londres: un voyage sans bobo

Il y a quelques temps, ma femme et moi avons participé à un voyage de groupe à Londres où nous avons rencontré un autre couple. Les relations étaient chaleureuse et nous avons passé de très bons moments tous ensemble une partie du séjour. Cependant, comme c'est souvent le cas lorsqu'on fait connaissance avec de nouvelles personnes, nous avons été interloqués par le manque de préparation de ces derniers. Non que je sois un maniaque de l'organisation, mais les lacunes de certains nous ont semblé pour le moins étonnantes. Certains chérubins sont effectivement tombés malades, et nous nous sommes aperçus que leurs parents n'avaient en réalité rien emporté pour les soigner, et que beaucoup d'autres participants étaient dans le même cas. Du coup, j'ai eu envie de donner ici deux trucs importants que ma femme et moi avons appris sur la façon d'organiser au mieux sa pharmacie lorsqu'on voyage avec des gamins. Dans une pharmacie de voyage, il ne faut certes pas s'embarrasser de produits futiles, il faut quand même penser à respecter l’essentiel. En plus des médocs propres au pays visité, pensez à prendre ceux qui répondent aux failles de votre marmot. Certes,on n'a pas à se soucier de bronchites sous le soleil méditerranéen. Néanmoins, si votre môme est vulnérable des bronches, il peut tomber malade dans l’avion. Mais surtout, munissez-vous invariablement une trousse secondaire à mettre dans un sac à main avec du paracétamol,, de l’éosine et une pince à épiler. Quoi qu'il en soit, j'ai beaucoup aimé ce voyage de groupe. Si vous voulez en savoir plus sur la destination, c'est par ici que ça se passe.En savoir plus en suivant le lien sur le site du spécialiste renommé de cet incentive à Londres.

Posté par clemarn à 09:40 - Permalien [#]

08 mars 2019

Onfray, du mauvais vin ?

Et je pleure et je m’en vais, au vent mauvais. Restez, restez, car c’est d’une nouvelle sortie livre dont je vais vous parler aujourd’hui. Ce n’est pas de ma faute si la rentrée littéraire regorge de bouquins à dévorer. Enfin, si un peu, mais ce n’est pas le propos. Revenons-en donc à nos moutons: ceux-ci auront pour nom philosophie et biodynamie. Ce sont ces deux sujets hautement compliqués, malmenés, qu’Olivier Humbrecht et Thierry Weber ont choisi de traiter, aidés par les illustrations de Bertrand Mac Gaw. Extrait du livre : Cosmos Spirituel, Ed. Forcément puisque j’ai ce bouquin entre les mains, c’est qu’Humbrecht et Weber ont opté pour la solution deux. Le tout est de savoir: l’ont-ils bien fait? J’ai tout lu: je peux affirmer que si vous êtes intéressés par aller un peu plus loin que les bases pratiques de la biodynamie, ce bouquin est pour vous. Non dénué d’humour (surtout grâce aux illustrations), le propos est large, entrecroisant les différents apports philosophiques, racontant des expériences vigneronnes, remettant au centre du débat l’agriculture. Il rappelle au passage que loin d’être des ignorants « qui n’on pas lu Steiner » nombre de biodynamistes lisent, beaucoup, Steiner ou non, et que certains même écrivent (coucou Isabelle Guichard). Encore un cliché qui a la peau dure, celui-là: choisir une agriculture paysanne devrait être uniquement le fait de gens sans formation scientifique? Allons bon. Ceci dit, c’est assez symptomatique de ceux qui considèrent la biodynamie comme une charlatanerie, lui déniant toute démarche scientifique, avant même de s’y être penché. Pourtant, c’est bien de science qu’il s’agit: observer, tester, constater des résultats. Je ne vais pas vous mentir: la lecture de cet opus va vous mobiliser les méninges. Les passages traitant de philosophie réclament un peu plus d’attention qu’une lecture distraite, à moitié surfant sur facebook (éteignez-moi ça, nom di djù). Sans compter les nombreuses annotations en fin de bouquin qui enrichissent et nourrissent d’autres questionnements… C’est sans fin, d’apprendre. Mais vous sortirez de cette lecture plus malins que vous n’y êtes entrés, et c’est déjà pas si mal. Et si cela vous a donné soif de vins en biodynamie, c’est tout bénèf. François Bayrou, qui n'a pas encore levé le voile sur son éventuelle candidature à l'élection présidentielle, charge lourdement François Fillon. Pour lui, «jamais dans l'histoire de la République, un candidat aux plus hautes fonctions, à la présidence de la République, n'a été ainsi sous l'influence des puissances d'argent». Une charge lourde alors même qu'il «pensait que François Fillon était absolument à l'abri» des conflits d'intérêts. «Ce dont la France a besoin aujourd'hui, a poursuivi François Bayrou, c'est d'avoir un président de la République qui leur garantie la loyauté, l'intégrité du débat.» Fort de ce constat, va-t-il sortir du bois pour déclarer sa candidature? », a-t-il répété, reportant sa décision à la mi-février. L'attaque du centriste a déjà fait vivement réagir les proches de François Fillon. «C'est une attitude et une déclaration qui sont scandaleuses», a tancé sur ITélé Bernard Accoyer, le secrétaire général des Républicains. François Bayrou est un homme politique français, président du MoDem et maire de Pau. Né en 1951, il est élu pour la première fois député des Pyrénées-Atlantiques en 1986, sous l'étiquette UDF. Candidat à la présidentielle de 2002, il récolte 6,84% des voix et arrive en quatrième position derrière Jacques Chirac, Jean-Marie Le Pen et Lionel Jospin. En 2007, il obtient 18,57% au premier tour et se place en troisième position, derrière Ségolène Royal et Nicolas Sarkozy. En 2012, il arrive en cinquième position, avec 9,13% des suffrages et annonce qu'il votera personnellement pour François Hollande au second tour. Eliminé dans une triangulaire aux législatives qui suivent, il se concentre alors sur la conquête de Pau aux municipales de 2014, élections auxquelles il a toujours échoué. Avec le soutien de l'UMP, il remporte la mairie de la préfecture des Pyrénées-Atlantiques. En vue de la présidentielle 2017, il soutient Alain Juppé à la primaire de la droite. Après la défaite de ce dernier, François Bayrou réserve sa décision sur une nouvelle candidature. Michel Onfray n'a pas digéré sa mise à l'écart par France Culture, et semble y voir la main d'Emmanuel Macron. Sa riposte, dans une lettre ouverte au président de la République, publiée le 4 octobre sur son site personnel, est cinglante. D'aucuns diront même excessive, voire suicidaire, tant le philosophe se lâche et enfreint toutes les règles de la bienséance. Mais, selon Onfray, c'est Macron, par son attitude, qui autorise, voire appelle ce ton hautement irrévérencieux. Fin septembre, Michel Onfray annonçait qu'il renonçait à sa participation à l'Université populaire de Caen, dépité par la décision de France Culture de ne plus diffuser ses conférences l'été prochain. « Je n'ai même pas été prévenu directement. C'est mon éditeur, Patrick Frémeaux, qui m'a transféré un mail qu'il avait reçu de la directrice de France Culture », explique-t-il au Figaro. ] collaboration sur la chaîne qu'elle dirige - avec pour tutelle un ministre nommé par Emmanuel Macron », écrit-il dans son communiqué, laissant entendre que la décision est de nature politique. « Il n'y a aucune pression politique, c'est ridicule. Qu'est-ce que la corruption? Lisez l'entretien du journal "Le Monde" avec Laurent Bossard, Directeur du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest de l’OCDE, ici. Le Secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurría, avec le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, à la 73ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York. Coopération internationale, croissance inclusive et transformation digitale sont les thèmes clés du Forum de l’OCDE, les 29 et 30 mai, sous la bannière « Ce qui nous rapproche ». La Réunion du Conseil au niveau des Ministres se tiendra les 30 et 31 mai : présidée cette année par la France, elle explorera notamment la question du multilatéralisme. Star des mathématiques, le français Cédric Villani a remis son rapport sur l’intelligence artificielle au Président Macron le 28 mars. Je pense qu’il a mal vécu le fait que son papier n’a été repris nulle part. Mais je pense aussi qu’il n’a pas voulu voir le problème de timing. Quand il le sort, on est en plein milieu de l’affaire Pénélope Fillon. Je ne sais pas comment ça s’est passé dans les autres rédactions mais je ne vois pas la censure. «Ce n’est pas une affaire Fillon non plus». L'ancien assistant parlementaire relancera Libération et Tristan Berteloot. «Je souhaite parler à ta hiérarchie, quelqu’un qui parle pour ta rédaction et ce sera enregistré. Non. Faut arrêter la paranoïa. Je veux une déclaration officielle de Libé, qu’on me dise pourquoi vous ne me couvrez toujours pas. «Le truc que je lui reconnais, c’est qu’il a une capacité à ce qu’on parle de lui. Ses écrits traitent de l'hédonisme, des sens, de l'athéisme. Le philosophe s'inscrit dans la lignée des penseurs grecs célébrant l'autonomie de pensée et de vie. Prônant un athéisme sans concession, il considère que les religions sont indéfendables, car elles sont des outils de domination et coupent de la réalité du monde. ], dans la mesure où il reconnaît l'héritage culturel judéo-chrétien de l'Europe, indépendamment de ses convictions philosophiques. « Je suis un athée chrétien, car il y a un athéisme qui relève de la sphère chrétienne, parce que l'Europe relève de la sphère chrétienne. Michel Onfray se réclame notamment de l'héritage intellectuel de philosophes comme Nietzsche, La Mettrie, Aristippe de Cyrène. Ces trois penseurs ont en commun, dans une certaine mesure, d'inviter à une ascèse hédoniste. Michel Onfray emprunte à la pensée nietzschéenne sa vision de l'Occident, de la morale et sa critique essentielle du christianisme.

Posté par clemarn à 08:21 - Permalien [#]

17 décembre 2018

Faire de la soufflerie

Un simulateur de chute libre est ni plus ni moins qu’une soufflerie verticale géante capable de faire voler des personnes à un mètre du sol en toute sécurité en ayant toutes les véritables sensations de la chute libre ! Les parachutistes appellent la soufflerie le “Tunnel” et utilisent cette machine pour s’entrainer à la chute libre notamment en hiver. Comment cela se passe-t-il ? Lors de votre inscription pour votre vol en soufflerie vous choisirez une date et une heure de rendez-vous. Présentez vous le jour J à l’accueil à l’horaire convenu. Après avoir rempli les formalités administratives un moniteur viendra s’occuper de vous. Un briefing de 15 min aura lieu en salle pour vous apprendre les rudiments de l’art de la chute libre. Aucune connaissance du parachutisme n’est requise pour pouvoir voler dans la soufflerie. Au briefing les moniteurs vous donneront les bases techniques de la chute libre, des informations sur la position à prendre ainsi que les quelques défauts qu’il faudra éviter. Combien de temps dure un vol en soufflerie ? Un vol en soufflerie dure 2min30 ce qui équivaut à une durée totale de temps de chute libre équivalente à 3 sauts mis bout à bout en partant de 4000 m. Pendant le vol le moniteur tâchera de vous apprendre à devenir stable et à voler tout seul comme si vous étiez réellement en chute libre ! L’accès à la soufflerie est possible aux enfants dès 8 ans ! Existe-t-il quelques contre indications médicales ? les lombalgies sévères et les problèmes d’épaules à luxation récidivantes sont les contre indications médicales majeures dans ce cadre de la chute libre en soufflerie. Bien entendu les femmes enceintes devront attendre un peu avant de voler … Est-ce que les visiteurs et accompagnants peuvent venir voir voler en soufflerie ? Les visiteurs sont les bienvenus. Un espace est spécialement aménagé pour pouvoir assister aux sessions de vol en soufflerie de vos amis. Vous les voyez voler devant votre nez et vous pourrez faire des vidéos ou des photos en direct. Venez fêter vos enterrements de vie de jeune fille ou de vie de garçon dans un cadre sympathique et inédit en France. A retrouver sur le site de la soufflerie à Marseille.

Posté par clemarn à 16:13 - Permalien [#]